Je vais essayer de vous montrer comment je file la laine. On commence avec la toison d’un mouton. J’ai reçu la toison d’un des moutons d’une ferme pédagogique du coin. Aucune idée quelle race. Je sais qu’il y a des races qui ont des poils plus longs ou plus doux ou moins crochus… Mais voici la toison:

spinnen__13_ spinnen__15_

 

Ça a l’air très joli, mais il y a beaucoup de saletés dedans. Alors je choisis les plus belles parties. La laine qui n’est pas encore lavée est assez grasse et c’est plus facile pour filer.

spinnen__14_ spinnen__17_

 

On peut voir que les poils sont tous dans la même direction. Quand on tire les poils dans cette même direction le fil sera plus fort.

 

 

spinnen__20_

 

 

 

Voici mon rouet:

 

 

spinnen__1_ spinnewiel

 

 

 

C’est un modèle assez moderne. Il y a longtemps j’ai eu un rouet de l’ancien modèle de Staphorst, mais les enfants ont tellement joué au bateau de pirate avec la grande roue, que mon rouet était totalement en morceaux. J’ai piqué la photo d’internet.

La roue est attaché à la bobine par une ficelle. Quand j’appuie sur la pédale, la roue tourne et fait tourner la bobine.

 

 

spinnen__3_ spinnen__4_ spinnen__10_

 

 

Parfois il faut lancer la roue à la main, pour lui donner un peu de vitesse.

 

Quand on est débutante, il vaut mieux se donner une heure de temps pour apprendre à appuyer régulièrement sur la pédale, sans laine, parce qu’au début on passe encore trop de temps à penser à son pied. Et il faut vraiment le faire automatiquement pour donner son attention à la laine.

On commence par attacher une ficelle sur la bobine à laquelle la laine s’accroche par après. La laine doit passer par des crochets et un trou pour arriver vers tes mains.

spinnen__9_ spinnen__8_ spinnen__7_

   

J’utilise un petit crochet pour faire passer le fil par le trou.

spinnen__11_ spinnen__12_

 

Ensuite je tire un peu la laine (avec deux mains, mais ça ne se voit pas sur la photo) et je fais avancer la laine vers le trou où ça tourne et finalement se fait enrouler autour de la bobine.

Je mets quand-même un torchon sur mes genoux, parce que la laine n’est pas encore lavée. La laine où il y a trop de paille, foin ou crottes dedans, je la lave apart (5 ou 6 fois à la suite pour enlever toute la crasse) et après je l’utilise pour rembourrer ou je pourrais la carder pour filer au rouet. Mais carder à la main c’est long et dur!

 spinnen__16_ 017 

 

Au début c’est difficile d’avoir un fil à peu près égal, mais en faisant de l’exercice le fil devient de plus en plus beau.

 spinnen__18_ 016

 

Weblog est bloqué parce qu’en travaux, alors j’ai fait cette explication dans Word et j’essayerai plus tard de la mettre sur mon blog. Maintenant je vais essayer de la mettre sur canalblog.